Les applis pour filmer sous Android

Par – Thomas Toussaint

C’est bien beau le journalisme mobile. Mais en tant que MoJos, nous sommes tous confrontés aux limites de notre matériel. Les plus chanceux, comme Nicolas Becquet et son fameux kit Ireporter travaillent sous iOs et bénéficient de nombreuses applications professionnelles. Les autres – j’en fais partie – tentent de faire de leur mieux avec Android. Voici quelques app’s gratuites qui pourraient vous servir pour filmer sous l’OS de Google.

android

Filmer

  • Open Camera, Android, Journalisme Mobile, MoJoOpen Camera est de loin l’application de vidéo gratuite la plus complète sous Android. Open source comme son nom l’indique, elle dispose d’une foule de réglages. ISO, exposition (avec possibilité de verrouillage), différents focus, réglages du flash ou encore balances des blancs pré-enregistrées… Vous pouvez aussi, et c’est à saluer, modifier le nombre d’images par seconde. Vérifiez tout de même si votre téléphone supporte plus de 30 fps. Enfin, une des meilleures idées de l’application, le choix de la source audio : par défaut ou externe si vous disposez d’un micro-cravate ou canon compatible. L’interface peut être déroutante au début, mais les raccourcis sont efficaces et l’habitude d’utilisation compense la profusion de réglages. PS : elle fait aussi des photos.
  • Cinema FV 5 Lite, Android, Journalisme Mobile, MoJoCinema FV-5 Lite peut amplement concurrencer Open Camera. Les réglages et l’interface sont similaires. On regrettera, par rapport à sa concurrente, la restriction des images par seconde (30 au maximum). Idem pour la photographie, cantonnée dans une autre application – Camera FV-5 Lite – avec laquelle on peut switcher rapidement pour peu qu’elle soit installée. Notons que sous Android 5.0 (Lollipop), les fonctionnalités sont plus avancées.
  • Camera MXe, Android, Journalisme Mobile, MoJoCamera MX est une application plus basique que les deux précédentes. Pas de réglages d’ISO ou de verrouillage du focus. Camera Mx convient à ceux qui aiment la simplicité. Son principal attrait n’est pas vidéo mais est destiné aux photographes : la fonction Shoot the past. Une fois l’effet enclenché, l’appareil enregistre temporairement toute la prise de vue jusqu’à l’appui sur le déclencheur. Ensuite, vous pouvez revenir en arrière et sélectionner le moment qui vous plaît. Pratique lorsqu’on loupe une action importante.
  • Camera 360 Ultimate, Android, Journalisme Mobile, MoJoCamera 360 Ultimate est également une application simple d’utilisation. Elle propose quelques fonctionnalités intéressantes. Le focus et l’exposition se règlent rapidement au toucher et au balayage du doigt. Un mode flou vient faire le point sur un point précis et floute tout le reste de l’écran. Un petit plus amusant. Pas d’ISO ni de vitesse d’obturation ici. En accueil, les développeurs ont séparé le mode caméra du mode selfie. Difficile de dire pourquoi puisqu’il suffit de retourner la caméra du mode principal. Les effets vintages et autres ne valent pas ceux d’Instagram.
  • Camera HD pour Android, Android, Journalisme Mobile, MoJoCaméra HD pour Android, simplement nommé « Appareil photo » une fois installé, est encore plus simple d’utilisation que Camera 360. Trop même. Seul la balance des blancs est modifiable. L’exposition et le focus sont automatiques et ne sont pas modifiables au toucher. Elle remplacera piètrement l’application native de votre appareil. Peu recommandée pour un usage professionnel.

Time Lapse

  • Framelapse, Android, Journalisme Mobile, MoJoFramelapse propose l’ensemble des fonctionnalités nécessaires d’une appli vidéo (, résolution, ISO, exposition, balance des blancs, focus) et celles inhérentes à la réalisation d’un timelapse : intervalle de prise de vue et durée d’enregistrement. À l’usage, Framelapse nous indique la durée totale de la vidéo.

 

 

 


 

  • Lapse It ressemble presque à une usine à gaz si vous vous rendez dans les réglages. Au niveau de l’écran de capture, vous pouvez modifier l’intervalle des photos. En revanche, la HD n’est pas disponible en version gratuite. Vous vous contenterez du 480p. Framelapse ne Lapse It, Android, Journalisme Mobile, MoJos’encombre pas de cette limitation. Le réglage des ISO et de la balance des blancs est appréciable. En revanche, le focus et l’exposition ne sont pas à portée de main de l’utilisateur MAIS peuvent être verrouillés. C’est pratique pour la balance. Attention au verrouillage de l’exposition : vous devez pointer le capteur vers la cible voulue puis verrouiller. Cela signifie qu’en cas de timelapse en mouvement (rotation, travelling, etc) votre exposition ne sera plus bonne.
  • Easy Lapse, Android, Journalisme Mobile, MoJoEasy Lapse se pose ici en outsider de Framelapse. Malgré une traduction plus que douteuse, l’application est facile à utiliser. Vous pouvez ajuster simplement l’exposition, la verrouiller, augmenter ou non l’intervalle de temps, le zoom. Tout est à portée de main sur l’écran de prise de vue. On cherche encore l’intérêt du mode « manuel » qui permet de prendre les photos de votre timelapse une par une. Le mode ‘ »auto » est amplement suffisant pour la création rapide de vidéos accélérées. La vitesse est paramétrable une fois l’enregistrement fini. Petit avantage par rapport à Lapse It, la HD (720p) est supportée.

Bon à savoir : la plupart des application natives sous Android propose un mode timelapse.

En bonus :

  • GIF Camera est… Son nom est plus qu’éloquent je pense. Vous filmez, vous réglez la vitesse et le tour est joué. Le mode manuel est sans intérêt, la simplicité est de mise ici. Dommage que l’application ne propose aucun réglage pour la vidéo.
  • De nombreuses applications « screen recorder » – littéralement « enregistrement de l’écran » – existent sous Android. Je citerai AZ Screen Recorder – No Root (Android 5.0 minimum) ou encore Rec (Android 4.4 minimum). Des dizaines d’autres sont disponibles sur le Google Play.

Édition

J’en ai déjà parlé précédemment, mais l’édition de vidéo est possible, bien que peu efficace, sous Android. Le mieux est évidemment de monter de courtes séquences simples, sans fioriture ou transition alambiquée. En clair, privilégiez les micro-trottoirs, les actions sportives, les annonces d’un reportage à venir… En plus de Video Show Pro, je vous recommande l’application KineMaster qui est très complète et simple d’utilisation. Uniquement en anglais, elle permet tout de même de réaliser aisément des transitions, d’insérer du mouvement dans l’image, le tout de manière très intuitive. Un bon pas vers l’édition sur les smartphones motorisés par Google.

Posted by Thomas Toussaint

Délégué de la 2e promotion du #MasterJMN de Metz. Vous pouvez me suivre sur Twitter via @ThomToussaint et consulter mon pearltrees dédié aux journalistes web et MoJos.

Website: http://www.pearltrees.com/thomas_toussaint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *