Les journaux papiers vont-ils disparaître ?

Avec la multiplicité des supports et des écrans dans nos vies, la question de la survie des journaux papiers se pose de plus en plus. Vont-ils réussir à conserver leur place malgré l’émergence des supports mobiles et la concurrence d’internet ? Eléments de réponse.

La presse française va mal. Ce n’est pas un constat nouveau, la crise touche le secteur depuis de nombreuses années déjà. Mais actuellement, imprimer rime bien plus avec périmer qu’avec prospérité. Les journaux sont affaiblis par tous les écrans, qui offrent aux lecteurs l’instantanéité tant demandée. La presse écrite ne répond donc plus face à un lectorat jeune, en quête de facilité d’accès, du « tout, tout de suite ». Mais cela signe-t-il réellement l’arrêt de mort de la presse écrite ?

Il faut dire que la presse écrite française coûte cher. C’est d’ailleurs la plus chère d’Europe, la moins paginée, la plus subventionnée et la moins lue. Une accumulation qui pousse de plus en plus de journaux français a fermer leurs locaux, faute de moyens. France Soir en décembre 2011 et la Tribune  en janvier 2012 ferment définitivement. Et pour cause, les derniers chiffres de diffusion de la presse nationale et régionale sont parlants :

chute presse nationale française 7

presse régionale7
Diffusions régionales et nationales. OJD. Janvier 2015

Ces tableaux montrent une baisse significative – et constante – des diffusions en France des principaux quotidiens nationaux et régionaux. Seul le quotidien « Les Echos »  affiche un pourcentage positif. L’Equipe  et Libération quant à eux sont les deux quotidiens ayant perdu le plus de diffusions en 2014. Des chiffres qui prouvent bien que la presse écrite française vit une – longue – période difficile. À noter qu’actuellement, les journaux représentent 15 à 20% des ressources d’un groupe de presse contre 80% il y a 30 ans selon le documentaire « Une presse sans papier » diffusé sur Arte. Les Etats-Unis ont vu plus de 150 quotidiens mettre la clé sous la porte en l’espace de 10 ans.

L’émission de France 5, la Quotidienne s’est penchée le 29 janvier 2015, sur la question de l’avenir de la presse écrite. Je vous laisse découvrir cette courte émission de 8 minutes.

Se transformer ou mourir ?

Alors, que doivent faire les journaux pour survivre ? Trouver de nouvelles sources de revenus ? Et que penser d’une cohabitation print + internet ? Tous les journaux se sont très vite « rués » sur le phénomène internet, délaissant même parfois leur édition papier. « On donnait la veille sur internet, le journal du lendemain », explique Gérard Desportes, journaliste de Libération, dans le reportage « Presse : vers un monde sans papier ». Mais à l’image de la télévision et de la radio qui ont réussi à coexister durant toutes ces années, internet peut-il devenir l’allié du print ? Peut-on parler d’empilation de supports et non pas de suppression ?

Ignacio Ramonet, journaliste et auteur de « L’Explosion du journalisme », sorti en 2011, estime lui que « l’avenir de la presse écrite, c’est de continuer d’exister. Il y aura toujours une presse écrite car les médias ne disparaissent pas, ils s’empilent les uns aux autres mais le nombre de journaux va inévitablement diminuer ». Pour le journaliste, « le fonctionnement même de la presse écrite va devoir tenir compte de l’information en ligne. La presse écrite cessant d’être dominante pour devenir un satellite de l’information en ligne. »

C’est donc ça la nouveauté pour la presse écrite. Devenir un satellite de l’information en ligne. Et cette tendance se confirme bien au vu des derniers chiffres émis par l’OJD, les Français ne privilégient plus le quotidien papier alors que l’internet mobile lui, est en hausse constante. Achetez un journal coûte trop cher, et surtout, semble inutile pour les Français ayant accès gratuitement à de l’information en continu. Après tout, les quotidiens offrent une vision du monde à un instant T, vision déjà revisitée à d’autres moments.

Pour finir cet article, je vous propose de découvrir cette carte, anticipant la date de « mort » des journaux papiers dans chaque pays. On peut voir que les Etats-Unis sont les premiers à voir leurs quotidiens disparaître en 2017, suivi du Royaume-Uni et du Canada. La France quant à elle devra attendre 2029 avant de voir ces journaux périr. Prédictions réalistes selon vous ?

carte extinction du papier

 

Posted by Sophie Wiessler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *