« Une nouvelle façon de penser »

Le site NewsLab a consacré l’un de ses sujets au journalisme mobile. Intitulé « Challenges for mobile journalism », il met en avant le fait que les journalistes utilisant des supports mobiles doivent avant tout « repenser l’histoire » qu’ils veulent diffuser.

Les smartphones sont en train de révolutionner le journalisme à la manière des ordinateurs il y a 20 ou 30 ans. Louis Gump, vice-président de CNN pour mobile souligne le fait que cela va prendre du temps avant que les rédactions s’adapte à la collecte et la diffusion sur mobile. « Cela nécessite une nouvelle façon de penser. Les gens pensent que le mobile est juste un ordinateur avec un écran plus petit : c’est un vrai problème » explique-t-il.

Beaucoup d’applications pour mobiles se contentent d’être une version plus courte de ce qui se passe sur le Web. Grave erreur. Il faut « raconter l’histoire différemment », comme l’indique Louis Gump, qui travaille justement là dessus à CNN mobile.

De plus en plus de téléphones mobiles sont maintenant équipés de caméras vidéos de haute qualité mais les rédactions ne sont pas toujours les premières à les utiliser pour créer des histoires.

Une nouvelle invisibilité

Les mobiles tendent à être différents : les personnes s’ouvrent plus facilement face à un mobile qu’à une camera. Il est ainsi plus simple pour eux de témoigner face à un téléphone que face à une caméra sur trépied. Le mobile supprime la distance entre le sujet et le public. Et le journaliste peut facilement se fondre dans la masse.

Mais il y a un temps et un lieu pour les mobiles. Andy Dickinson de l’Université de Central Lancashire souligne ce fait : « Si vous avez une entrevue avec le président Obama, il est normal qu’un appareil photo de bonne qualité sera toujours mieux vu qu’un mobile. Mais il y a des moments où l’iPhone peut également mieux servir. Je pense qu’il faut faire un choix approprié pour chaque sujet. »

En somme, les smartphones semblent être un nouvel outil à ajouter à la panoplie du parfait journaliste 2.0.

Posted by Sophie Wiessler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *